Rénovation notre Dame des Champs

Restauration extérieure de l’église Notre-Dame-des-Champs
Inscrite MH 02/08/2006

HISTORIQUE

Rancenay, mentionné dans les textes dès le Xème siècle, fait partie de la seigneurie de Montferrand puis du fief des Gauthiot d’Ancier du XVème siècle jusqu’en 1629. Léguée aux jésuites du collège de Besançon par Antoine-François Gauthiot, la terre de Rancenay reste propriété du collège de Besançon jusqu’à la Révolution.

A l’extrémité sud-est du village, à l’écart , au bord d’un petit cimetière, la chapelle Notre-Dame-de-l’Assomption dite Notre-Dame-des-Champs , d’origine médiévale (restes d’une fenêtre géminée et départs d’arcs dans la sacristie) a été construite au XIVème siècle et restaurée en 1833-1834 par l’architecte A. Delacroix ; elle est dotée  d’un plafond à caissons en bois orné de croix trilobées peintes, seul exemple rural dans le département et coiffée d’un clocher-porche, daté de 1725, surmonté d’un dôme à l’impériale. Le site est visible depuis le canal et le village. Les visites intérieures ne sont pas autorisées en dehors des cérémonies religieuses.

NOTRE PROJET CULTUREL ET TOURISTIQUE

La restauration et la mise en valeur de l’église « Notre-Dame-des-Champs » est le projet patrimonial important suite à l’inscription sur la liste des monuments historiques  du 2 août 2006 : cette protection complète une étude conduite par le CAUE en 2005 qui révèle les atouts paysagers et patrimoniaux de ce site. La restauration extérieure est la première phase pour la mise hors d’eau (façades, toiture, drainage, enfouissement du réseau électrique) ; la remise en état intérieure et l’aménagement du cimetière clôturé d’un mur est une seconde étape pour ce lieu de culte  ( célébrations du Rosaire et du 15 août) ; la chapelle peut être investie par des petits spectacles musicaux pour les 300 habitants et les terrains proches peuvent accueillir de petites formes culturelles pour les rancenais et les randonneurs du Grand Besançon à deux pas de la véloroute le long du canal de la double écluse.

Pour les marcheurs, le chemin de randonnée passe par le bois Rapin ou le long du  chemin de halage du canal avec la double écluse du canal Rhône-Rhin, édifiée au XIXème siècle.

Depuis la Crête du bois de la Côte, pied du cheval, une vue est dégagée sur la vallée du Doubs et Notre-Dame-des-Champs, à deux pas des ruines du château de Montferrand.

Stats

  • Total Stats
    • 1 Author
    • 4 Posts
    • 23 Pages
    • 0 Tags
    • 0 Comments
    • 0 Comment Posters
    • 0 Links
    • 4 Post Categories
    • 0 Link Categories
  • 10 Most Commented Posts
    • N/A